0
All Posts By

pieterke

Gueules de bois

Travail 2.1 – Norah

20 septembre 2021

Norah et moi sommes amies. Alors que nous discutions du podcast et de la prochaine série que j’allais aborder, elle m’a proposé de choisir comme thème, comme addiction, le Travail et de la prendre comme première intervenante dépendante au travail. Avec Norah nous parlons de ses réactions physiques proches du burnout, de son regard de petite fille au sein d’une famille ultra performante, de sa grand-mère qui portait toujours des collants, des bons souvenirs du travail fini et du jour où elle s’est retrouvée coincée avec son patron dans sa voiture..

Gueules de bois

Alcool 1.4 – Nina

19 juillet 2021

Pour ce quatrième épisode et pour finaliser la série autour de l’alcool 1.0, je discute avec Nina. Nina a 21 ans, elle est la fille de Lawrence qui intervient dans le premier épisode Alcool 1.1. Elle nous donne un nouveau regard, celui d’une enfant sur son père, qu’elle transmet avec bienveillance et légèreté.
Avec Nina, nous parlons de l’alcool, chez elle et chez les autres, de son amour pour son père et pour sa mère, de leurs fêlures, de son désir de ne pas grandir, de sa passion pour les jeux vidéos..

Le livre

Ça va n’aller, un an

12 juillet 2021

Il y a un an environ, je déposais des exemplaires de Ça va n’aller dans les librairies pour la première fois. Il fallait expliquer pour chacune d’entre elles qu’il s’agissait effectivement d’un livre auto-édité. Pas par plaisir, mais par nécessité. Il fallait dire avec certitude que oui ils seraient vendus et que, même, j’en rapporterais. Il fallait dire avec assurance démesurée, une pensée noyée par les doutes et la timidité.

Et ça a marché. Tout comme le crowdfunding avait marché, le tour des librairies avait marché.

Puis, il a fallu expliquer aux médias quel était ce livre, ce projet. Il a fallu expliquer qu’il s’agissait effectivement d’un livre auto-édité. Pas par plaisir, mais par nécessité. Il a fallu dire que oui il valait la peine d’être lu et que, même, ils en écriraient une chronique dans leur journal. Il fallait dire avec fermeté, un désir troublé et embarrassé.

Tout cela était du bluff bien entendu. Qui étais-je pour savoir que ce livre trouverait ses lecteurices et se vendrait jusqu’à bientôt 400 exemplaires ? Qui étais-je pour promettre à ces personnes qu’elles ne seraient pas déçu·e·s ? Qui étais-je pour dire aux libraires et aux journalistes qu’ils pouvaient miser sur moi ?

Juste moi. Mon petit moi qui ne regrette rien et le referait cent fois s’il le fallait.
La tristesse de ne pas avoir vu ce livre édité par une maison n’est rien comparée à la fierté d’avoir eu le courage de le porter de l’écriture des premiers mots à son emplacement en vitrine des Yeux Gourmands, Novembre, Tropismes, Tulitu, L’oiseau-lire.., de sa nomination au Rossel et au Lisez-vous la belge ?, de ses chroniques dans Le Vif, La Libre, Axelle magazine, Karoo.., de mes passages à BX1 pour LCR et Podcast +, ainsi qu’à la Foire du livre de Bruxelles.

Et tout cela n’aurait pas été possible sans votre soutien, votre confiance, vos encouragements. Alors je vous remercie du fond du cœur.

Et maintenant, place au second livre timidement commencé, mais assurément déterminée à ce qu’il soit terminé, relu, retravaillé, édité, vendu et surtout LU.
Par VOUS.

*photo de Cristian González Vides

Les photos poèmes

Let’s create memories together

28 juin 2021

Let’s create memories together.
In the tenderness of your arm.
The sunset behind us and the sound of your music in your hands.
When you touch me like the sky touches the night.
Foreigners of life.
I found myself on the road to nowhere.
And you were there, a few meters away.
Waiting for me.

Gueules de bois

Alcool 1.3 – Marie

21 juin 2021

Pour ce troisième épisode autour de l’alcool, Alcool 1.3, je discute avec Marie Darah. Marie est comédien.ne, chanteureuse, slameureuse, écrivain.e… Ielle est l’auteur.e du bookleg Depuis que tu n’as pas tiré. Nous parlons de son livre, mais aussi de son abstinence à l’alcool, de la notion de responsabilité, de vodka grenadine, d’hystérie (pas l’hystérie patriarcale, l’autre), de cocaïne,..

Les photos poèmes

J’habite ton ventre

10 juin 2021

J’habite ton ventre. pendant huit mois et deux semaines. j’habite ton ventre. chaleur maison. douceur placenta. Ambiance jacuzzi et pina colada.

J’habite Bruxelles. pendant une semaine. J’habite bruxelles. le temps d’une jaunisse. La peau meurtrie. dans la ville. bruxelles ville. le centre crasse. En contre bas.

J’habite Ixelles. pendant quatre ans. j’habite Ixelles. sans le savoir, côté Louise, côté bourgeois. peu de souvenirs, une malle en bois

J’habite bockstael. pendant dix ans. j’habite bockstael. le train qui passe en bas de la rue et les enfants qui sautent par dessus bord pour jouer sur la voie. les cailloux qu’on balance, les engueulades qu’on reçoit. courses à vélos. ballons sur rétros. les premiers baisers, les amitiés, tous dans la rue, la liberté..

J’habite schaerbeek, pendant quatre ans, j’habite schaerbeek. mains au cul. seins palpés. bagarre, baston, poing levé, œil au beurre noir, ongles cassés. qu’est-ce qu’on ferait pas pour son intégrité

J’habite ixelles, encore, pendant dix ans, j’habite ixelles. trois adresses. trois vies. nouvelles ivresses. un peu de répit. J’habite Ixelles et sans le savoir, je vis mes dernières années avec toi. Contre ton ventre. Tout près de toi. La mort. Le soleil. Ma jeunesse. Mon effroi. 

J’habite Schaerbeek, encore, pendant un an, j’habite Schaerbeek. Dans le fond de mon lit. Mon cœur en gueule de bois. Un deuil couleur bleu nuit. Musique triste, solitude et souffle étroit.

J’habite mon corps, depuis toujours, j’habite mon corps, mais je ne le savais pas. Frissons des premières fois. Quand je me caresse la nuque en regardant la ville depuis mon toit. Les artères comblées. Lumières des foyers. Quand j’habite mon corps et qu’il devient mon allié. 

Gueules de bois

Alcool 1.2 – Maurizio

17 mai 2021

Pour le deuxième épisode autour de l’alcool, Alcool 1.2, je discute avec Maurizio Frizina. Maurizio est psychologue et responsable à l’unité 1 de la clinique des addictions la Ramée et est également l’auteur du livre Sur le bord du chaos. Il nous offre un regard nouveau sur les addictions et les personnes concernées.