0
Les photos poèmes

paillettes

4 janvier 2020
Pieterke Mol
L’air m’enveloppe de ses mains froides et la lumière me paillette le visage. J’ai les joues en coton. Elles picotent quand je pense à toi. Et mes lèvres tirent vers le bas. Alors je souris. Je souris et je contre le temps. Celui qui passe. Celui où t’es pas là. C’est comment le rien ? Est-ce que t’as des fourmis ? Comme quand on est tout endolori ? Le soir, tu me disais de fermer les yeux pour m’endormir. Et parfois encore. Je t’entends chuchoter ‘fermes les yeux’. Fermes les yeux.

close
PIETERKE MOL

newsletter

Nous vous envoyons toutes les actualités concernant les livres, le podcast, les rencontres, les ateliers de Pieterke Mol

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply