0
Les photos poèmes

paillettes

4 janvier 2020
Pieterke Mol
L’air m’enveloppe de ses mains froides et la lumière me paillette le visage. J’ai les joues en coton. Elles picotent quand je pense à toi. Et mes lèvres tirent vers le bas. Alors je souris. Je souris et je contre le temps. Celui qui passe. Celui où t’es pas là. C’est comment le rien ? Est-ce que t’as des fourmis ? Comme quand on est tout endolori ? Le soir, tu me disais de fermer les yeux pour m’endormir. Et parfois encore. Je t’entends chuchoter ‘fermes les yeux’. Fermes les yeux.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply